OBSERVATOIRE DU TEIDE - L'astronomie - Tenerife

Observatoire du Teide

Observatoire de Ténérife
Observatorio del Teide
Añadir al cuaderno de viajeEliminar del cuaderno de viaje
cerrar
Envoyer page par mail
Origines historiques: les études astronomiques se sont toujours intéressées au Teide. Ses avantages en tant que zone d’observation pour l’étude du cosmos, étaient déjà connus des naturalistes et astronomes des siècles passés. A la moitié du XIXème siècle, Piazzi Smyth s’installa durant trois mois à 3.300 mètres d’altitude et profita des conditions exceptionnelles que lui offrait le ciel de Las Cañadas.

En reconnaissance de son travail, des caractéristiques lunaires furent nommées Teide et Ténérife. La tradition astronomique continue jusqu’au début du XXème siècle, avec les études réalisées sur la comète Halley par l’astronome français Jean Mascart en 1910, à Alto de Guajara, à 2718 mètres d’altitude.

Las Cañadas est une plate-forme exceptionnelle très importante pour les études astronomiques, et la construction de l’Observatoire Astrophysique du Teide, situé à Izaña le prouve. Dans cette zone, on se trouve également depuis 1916 un observatoire météorologique. L’Observatoire du Teide tout comme l’Observatoire du Roque de los Muchachos, situé à La Palma, appartient à L’INSTITUT D’ASTROPHYSIQUE DES CANARIES (IAC), dont le siège se trouve à La Laguna.

L’astrophysique moderne débuta aux Iles Canaries par le biais de cet Observatoire, au début des années soixante, dans la zone de Izaña à 2400 mètres d’altitude, dans un endroit où coïncident les communes de La Orotava, Fasnia et Güímar. Le premier télescope servant à réaliser des études de lumières zodiacales, lumière dispersée par la matière interplanétaire, fonctionna à partir de 1964.

Superficie: 50 hectares
Altitude: 2400 mètres
Longitude: 16º30´35" Oeste
Latitude: 28º18´00" Norte

Installations télescopiques: actuellement, des télescopes et autres instruments astronomiques de plus de 60 institutions de 19 pays sont placés dans l’Observatoire du Teide (Ténérife) et à l’Observatoire du Roque de los Muchachos (La Palma). Cet ensemble de matériel d’observation, plus les facilités scientifiques et techniques disponibles à l’Institut d’Atrophysique du IAC à La Laguna (Ténérife) et dans le Centre Commun d’Astrophysique de La Palma (CALP) de l’IAC à Breña Baja (La Palma), représentent l’«European Northern Observatory» (ENO).

L’Observatoire du Teide est situé entre les observatoires solaires de l’est et de l’ouest et jouit de la transparence et de l’excellente qualité astronomique du ciel. C’est pourquoi il se consacre davantage à l’étude du Soleil et réunit les meilleurs télescopes solaires d’Europe.
TÉLESCOPES ET LABORATOIRES SOLAIRES
Télescope solaire de Torre al Vacío (VTT), 70 cm
Télescope solaire THEMIS, 90 cm
Télescope solaire GREGOR*, 1,5 m
Laboratoire Solaire:
Spectrophotomètres (MARK-I, IRIS-T, ECHO)
Photomètre de haute résolution TON
Tachymètre de Fourier GONG
TÉLESCOPES NOCTURNES
Télescope infrarouge “Carlos Sánchez” (TCS), 155 cm
Télescope réflecteur Mons, 50 cm
Télescope IAC-80, 80 cm
Télescope OGS, 100 cm (Station Optique Terrestre)
Télescope STARE, 10 cm
Télescope robotique Bradford
Télescopes robotiques STELLA
FOND COSMIQUE DE MICRO ONDES
Interféromètre de 33 GHz
COSMO10 et 15
Réseau interférométrique VSA (Very Small Array)
(*) ne fonctionne pas encore
Télescope Solaire de Torre al Vacío VTT
Le Télescope de Torre al Vacío (VTT) appartient à l’Institut Kiepenheuer de Physique Solaire de Frieburg (Allemagne). Il possède un miroir primaire de 70 cm de diamètre et un spectographe vertical de 15 mètres de long. Il fut installé à l’Observatoire du Teide à la fin des années 80.

A l’aide de ce télescope, on peut étudier la dynamique, la structure et la composition chimique de l’atmosphère solaire, avec la possibilité d’étudier l’évolution de la granulation solaire. Pour ce genre d’observations, qui exigent une haute résolution spatiale, le télescope dispose d’un «Corrélateur Solaire», instrument unique en son genre développé par l’Institut d’Astrophysique des Canaries.
Télescope Solaire Themis
Depuis la visite de Jean Mascart de l’Observatoire de Paris qui vint en 1910 aux Iles Canaries pour observer le passage de la comète «Halley», les astronomes français se sont intéressés au ciel canarien. D’aileurs, le premier télescope installé à l’Observatoire du Teide appartenait à l’Observatoire de Bordeaux.
Le THEMIS (Télescope Héliographique pour l’Etude du Magnétisme et des Instabilités Solaires) fut conçu par une équipe d’astronomes français de l’Observatoire de Meudon-Paris. Aujourd’hui le THEMIS fait partie d’un projet en collaboration entre l’Italie et la France.

Avec ses 90 cm de diamètre, le THEMIS est le plus grand télescope de l’Observatoire du Teide et a été crée pour mesurer l’intensité et la direction du champ magnétique solaire. L’une des caractéristiques du THEMIS est sa capacité à opérer simultanément sur diverses bandes, ce qui est fondamental pour ce type d’étude. De plus, l’instrumentation du THEMIS permet d’obtenir des données expérimentales sur la structure de l’atmosphère solaire en 3 dimensions.

Visite à l’Observatoire du Teide: l’Institut d’Astrophysique des Canaries, réalise des activités didactiques pour que les connaissances astronomiques soient à la portée de tous et organisent des visites de groupes et pour les collèges. L’Observatoire du Teide dispose déjà d’un Centre de Visiteurs aménagé dans une coupole et est doté d’informations scientifiques. Le Centre peut accueillir jusqu’à 40 personnes et est utilisé pour expliquer aux visiteurs en quoi consiste un observatoire, comment fonctionnent les télescopes et le rôle important que joue l’Astronomie pour l’homme.
www.iac.es

cerrar
Comment se rendre à :

Observatoire du Teide

Ouvrir dans Google Maps
Contact

Observatoire du Teide

C/ San Francisco nº 5, 4 planta 38002 santa cruz de tenerife

Tel.: 0034 922 01 04 44