TRADITION ET AVANT-GARDE SUR LA CÔTE - Les circuits en voiture - Tenerife

Tradition et avant-garde sur la côte

La capitale et las Teresitas, Candelaria, El Rosario, Arafo, Güimar, Fasnia et Arico.
Tradition et avant-garde sur la côte
cerrar
Envoyer page par mail
Completa el captcha
Santa Cruz

Dans le plus pur style de l'Europe centrale, mais avec vue sur la mer, cette ville, la plus grande de l'archipel des îles Canaries, est moderne, avant-gardiste et de plus en plus cosmopolite.

Que ce soit à pied, en guagua (nom donné à l'autobus) ou en tramway, elle déborde d'arrêts obligés. Son Auditorium, contre lequel vous pouvez presque voir les vagues se rompre, est l'œuvre de l'architecte Santiago Calatrava. Il s'agit d'un édifice singulier qui vous permettra d'agrémenter votre journée de visite avec un spectacle en direct de la plus grande qualité : un concert symphonique, un ballet, une représentation d'opéra ou un concert de rock. Tout près, se trouve la calle de la Noria, qui débute à l'église de la Concepción. Durant les premiers jours de mai, elle accueille les fêtes qui commémorent la naissance de la ville. Son architecture coloniale a su cohabiter avec la facette plus intellectuelle de Santa Cruz. Au cours de ces dernières années, elle est devenue un lieu de rencontre nocturne privilégié de la ville. Par ailleurs, elle constitue le siège de nombreux groupes de Carnaval. En outre, elle dispose de nombreux restaurants et bistrots, dans lesquels déguster des plats typiques des îles Canaries.

Dans le Museo de la Naturaleza y el Hombre (Musée de la nature et de l'homme), vous pourrez découvrir de près comment étaient les ancêtres des îles. Plusieurs momies des aborigènes de Tenerife, les Guanches, y sont conservées.

Le TEA, Tenerife Espacio de las Artes, œuvre d'Herzog & De Meuron, est l'un des derniers édifices à s'être ajouté au patrimoine moderniste de la ville. Vous pourrez y voir des expositions des artistes les plus réputés ou prendre un café dans sa cafétéria. La bibliothèque du TEA est devenue l'un des lieux de rencontre des jeunes universitaires de la ville.

Les calles (rues) del Castillo, Pilar et San José, ainsi que la Plaza de la Candelaria et la Plaza de España, constitue le « paradis des emplettes ». Il s'agit d'une vaste zone piétonnière où les vitrines recèlent les meilleures marques et firmes de mode. Il est difficile de ne pas succomber à la tentation et vous vous trouvez dans le meilleur endroit pour le faire. Vous trouverez ici toute sorte d'appareils électroniques à un bon prix, en plus de profiter des nombreuses terrasses de cafétéria donnant sur le lac de la Plaza de España.

N'oubliez pas de visiter le parc García Sanabria, le poumon vert de la ville. Environ 200 espèces végétales différentes y vivent et c'est un endroit idéal pour s'asseoir et se laisser enivrer par la nature. Ne vous préoccupez pas de l'heure : sa curieuse horloge à fleurs vous l'indiquera à tout moment. Si vous vous promenez sur les rafraîchissantes Ramblas, vous pourrez voir l'Exposición Internacional de Esculturas en la Calle (Exposition internationale de sculptures de rue), inaugurée en 1973 avec des œuvres de Martín Chirino, Henry Moore, Joan Miró et Óscar Domínguez, parmi de nombreux autres artistes, aujourd'hui patrimoine de la ville.

Las Teresitas

Profitez de votre visite à Santa Cruz pour vous promenez dans le quartier de pêcheurs de San Andrés. Ses maisonnettes ont su résister aux avatars de la mer et ses habitants continuent à pêcher. Il s'agit d'un autre endroit magnifique de l'île où faire une halte et savourer de succulents poissons, patelles, crevettes ou petits poulpes. San Andrés joua un rôle important dans la défense de l'île durant La Conquista. Preuve en est le château à moitié en ruine qui se dresse à la fin de son avenue.

La Playa de las Teresitas, à quelques mètres du village, recèle plusieurs kilomètres de sable doré. Il s'agit du havre de paix des Chicharreros, nom sous lequel sont connus les habitants de la capitale, de leur petit paradis où s'échapper de la routine quotidienne. Cette plage est unique. Ses eaux sont calmes et cristallines. S'y promener au coucher du soleil est une expérience que nous vous conseillons.

D'El Rosario à Güímar

Les communes voisines d'El Rosario, Candelaria, Arafo et Güímar tracent une ligne continue, contigüe à l'autoroute TF-1, le long du versant sud de l'île. Depuis la côte, El Rosario pénètre dans la région de La Esperanza, où on arrive de La Laguna par la route TF-24, celle-là même qui conduit au Teide. Ses monts reçoivent la visite de touristes et de résidents qui en profitent pour pratiquer l'équitation, le VTT ou la randonnée pédestre.

Candelaria est particulièrement connue en raison de sa basilique, où l'on vénère la vierge du même nom, patronne des îles Canaries. Le couvent dominicain la jouxtant héberge un musée intéressant dédié à la vierge. Juste à côté de la place se trouvant devant l'entrée de la basilique, une magnifique collection de sculptures rassemble les figures des derniers chefs des premiers habitants des Canaries, les menceyes guanches.

En vous promenant dans l'une des rues qui mènent à la basilique, vous vous trouverez nez à nez avec les Guanches, les anciens habitants des îles qui, selon la légende, la découvrirent. Ce sont les gardiens de la vierge qui, dos à la mer, surveillent avec méfiance les milliers de personnes qui lui rendent visite chaque année. La ferveur qu'elle suscite pousse de nombreux visiteurs à emporter avec eux un souvenir en forme d'image ou de petite figurine de la vierge. Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter un bouquet de fleurs en tant qu'offrande. Vous en trouverez dans les nombreux magasins de fleurs qu'il y a dans les environs. Si vous n'avez pas encore demandé à la Patronne qu'elle exauce un vœu à votre retour chez vous, nous vous proposons le vœu suivant : demandez-lui de revenir. À l'année prochaine !

Dans le quartier de Santa Ana, vous trouverez l'un des centres de poterie les plus connus de l'île. Il s'agit du centre de poterie Casa las Miquelas. Vous pourrez voir en direct la manière dont les objets y sont fabriqués et acheter, entre autres choses, des récipients tels que nos ancêtres les faisaient.

Parmi les trésors que Candelaria recèle, se trouvent notamment plusieurs kilomètres de plage de sable noir, brillant et fin. Quel meilleur massage pour vos pieds que de vous y promener pieds nus ? N'hésitez pas ! Vous n'aurez le privilège de le faire nulle part ailleurs. Des dizaines de restaurants vous accueillent bras ouverts avec un menu qui vous fera saliver. En bon village de pêcheurs, il offre du poisson frais, tout juste pêché, que vous pourrez savourer au doux son des vagues, bercé(e) par la brise marine et avec vue sur l'océan Atlantique. Un endroit de rêve.

Si vous suivez l'autoroute du Sud ou, si vous le préférez, si vous empruntez la « carretera vieja », ou l'ancienne route (la TF-28), vous arriverez à Arafo et à Güímar en un clin d'œil. Il s'agit de villages agricoles qui se dressent au milieu d'une immense vallée fertile. Au bord même de la côte, le Malpaís de Güímar est un site volcanique original que nous vous recommandons de découvrir, avec ses contrastes entre le noir de la lave et le vert des euphorbes et des chardons.

L'un des endroits les plus visités de Güímar est le Parc ethnographique des pyramides de Güímar, fondé par l'explorateur norvégien Thor Heyerdahl. Ses constructions mystérieuses, qui rappellent les pyramides d'Égypte ou de Mésopotamie, sont l'un des nombreux attraits de ce lieu distrayant et intéressant.

Arafo est un beau village, où la vie rurale suit tranquillement son cours. Néanmoins, il est aussi connu en raison de la passion de ses habitants pour la musique. Parmi ses édifices importants, se trouvent notamment l'auditorium Juan Carlos I.

Arico et Fasnia

Arico est un village situé au milieu des montagnes, qui recèle trois merveilles en une seule : Arico el Viejo, Arico el Nuevo et Villa de Arico, villages qui conservent encore aujourd'hui un air traditionnel et authentique, idéaux pour jouir de la nature et de toute l'authenticité de l'île. Profitez-en pour acquérir des produits tels que des fromages, du miel, des tomates ou du gofio fumé, qui font partie des délices de la région. À Fasnia, village voisin, vous pourrez vous immerger d'avantage dans la vie rurale et dans les coutumes de la région de Tenerife la plus en contact avec la nature.

Téléchargements:
cerrar
Comment se rendre à :

Tradition et avant-garde sur la côte

Ouvrir dans Google Maps

Galerie multimédia