LA VALLÉE DE LA OROTAVA - Les circuits en voiture - Tenerife

La vallée de La Orotava

Parcours passant par La Orotava, Puerto de la Cruz et Los Realejos
PAR LA VALLÉE DE L'OROTAVA
cerrar
Envoyer page par mail
Completa el captcha
La vallée de l'Orotava, entre la Cuesta de La Villa, jouxtant les versants de la commune de Santa Úrsula, et le versant escarpé de Tigaiga, à Los Realejos, occupe une place de choix au sein de la géographie et de l'histoire de Tenerife. Cette vallée majestueuse, dont la beauté et le climat exceptionnel ont suscité durant des siècles l'intérêt de scientifiques naturalistes venus des confins de la terre, a également été le berceau du tourisme à Tenerife.

Autrefois, il fallait effectuer un voyage à cheval long et pénible depuis le port de Santa Cruz ou Garachico pour la visiter.

Aujourd'hui, la moderne autoroute du Nord (TF-5) constitue la voie permettant d'arriver jusqu'au fameux jardin du Teide. Pour profiter de l'une des meilleures vues panoramiques sur la vallée et les communes de La Orotava, Los Realejos et Puerto de la Cruz, nous vous conseillons d'aller jusqu'au belvédère de Humboldt, situé sur la route TF-211. Si vous visitez la vallée de La Orotava, ne manquez pas de vous promener dans le centre historique de la ville du même nom. La Villa de La Orotava, située dans la commune la plus étendue de l'île, conserve l'un des meilleurs échantillons de l'architecture civile et religieuse des Canaries. La richesse et la diversité de ce patrimoine historique a valu à son centre historique d'être considéré «Ensemble historique-artistique» par le Gouvernement central et, en raison de sa richesse architecturale, de figurer à l'"Inventario de Protección del Patrimonio Cultural Europeo" (Inventaire de protection du patrimoine culturel européen). Elle possède tant d'édifices intéressants que le mieux est de flâner dans ses rues pavées et de ne pas hésiter à pénétrer dans ceux qui sont ouverts au public, des églises aux musées, en passant par les magasins et les centres officiels. Pour ce faire, le meilleur point de départ est la plaza del Ayuntamiento (place de la Mairie). De là, vous pourrez visiter les jolies églises de San Agustín, de la Concepción, déclarée monument historique national, de Santo Domingo et de San Juan. Le couvent de San Antonio Abad, aujourd'hui transformé en Casa de la Cultura (maison de la culture), les maisons de Lercaro et de Los Balcones, une magnifique demeure du XVIIIe siècle, le Liceo Taoro, le jardin Victoria, la Hijuela del Botánico et les moulins de gofio sont autant de haltes indispensables au cours de cette balade. Elle possède également des musées de référence, tels que celui de l'artisanat latino-américain, situé dans l'ancien couvent de Santo Domingo, où plus de 7 000 pièces artisanales d'Amérique et d'Espagne sont exposées.

Si La Orotava est située sur la partie haute de la vallée, Puerto de la Cruz occupe la majeure partie de la côte. El Puerto (Le Port), comme l'appellent les habitants de Tenerife, est un site touristique de premier plan. Destination de vacances pionnière en Europe, au XVIIe siècle, elle fut choisie par la couronne de Castille en tant que siège du Jardin botanique d'acclimatation pour les espèces d'Amérique et d'Asie en raison du caractère exceptionnel de son climat. Puerto de la Cruz marie de manière équilibrée son origine de village de pêcheurs et de commerçants portuaires avec son passé et son présent touristiques. Une balade à pied dans le centre-ville toujours très animé vous mènera du Lago Martiánez, une création originale de l'artiste canarien César Manrique, à la plaza del Charco, très fréquentée. L'ermitage de Sant Telmo, la plaza de Europa, la Casa Miranda, la Casa de los Iriarte, l'ancien hôtel Marquesa, l'église paroissiale de la Peña de Francia et la Casa de La Aduana, aujourd'hui salle d'exposition et boutique d'artisanat, sont les endroits les plus intéressants pour ceux qui arrivent à s'échapper du brouhaha permanent des rues et des terrasses élégantes. La visite peut débuter dans les splendides jardins du parc Taoro ou sur le belvédère de la Paz. Dans les deux cas, la magnifique vue sur la côte vaut la peine. La zone littorale de la commune s'achève sur son versant ouest avec une autre grande création architecturale de César Manrique : Playa Jardín (Plage-jardin), de 700 mètres de long entre le château de San Felipe et le petit site de pêche de Punta Brava.

Du belvédère du Lance, sur la route qui mène à Icod del Alto, situé dans la commune de Los Realejos, la vue panoramique sur la côte est excellente. Los Realejos combine ses traditions agricoles et festives avec la beauté de ses paysages naturels. Dans la zone du Realejo Alto, se trouve l'église de Santiago Apóstol, qui fut le premier temple chrétien érigé à Tenerife, et, dans la zone du Realejo Bajo, se trouve la Hacienda de los Príncipes (exploitation agricole datant du XVe siècle), qui disposa du premier ingénieur sucrier de Tenerife. Un triptyque appartenant à l'école flamande du début du XVIe siècle enrichit son patrimoine peu de temps après sa construction. Tout près de la côte, la Rambla de Castro constitue l'un des sites naturels les plus charmants ainsi que l'endroit idéal pour faire de la randonnée et d'autres activités en pleine nature. C'est ici que se trouvent le vieux fortin de San Fernando et l'Elevador de Agua de la Gordejuela, une ancienne station de pompage hydraulique. La plage du Socorro, qui se trouve à proximité, est parfaite pour pratiquer le surf et invite à la baignade.

cerrar
Comment se rendre à :

La vallée de La Orotava

Ouvrir dans Google Maps