L'ÉGLISE DE LA CONCEPCIÓN À LA OROTAVA - Traditionnelle - Tenerife

L'église de la Concepción à La Orotava

Monument historique situé au nord de Tenerife
L'ÉGLISE DE LA CONCEPCIÓN LA OROTAVA
cerrar
Envoyer page par mail
Completa el captcha
L’église de la Concepción est probablement la meilleure représentante du style baroque de tout l’archipel. Sa façade est formée de trois parements, celui du centre se trouvant dans un plan plus avancé, correspond à l’entrée. La riche décoration qu’elle présente est l’exemple de pierre de taille le plus complet du style baroque dans les îles Canaries. Elle fut réalisée par l’artiste originaire de La Orotava, Patricio José García, qui exprima l’étroite relation existant entre les Canaries et l’Amérique à travers des symboles.

Les origines de cette église remontent à 1516. La chapelle fut agrandie à plusieurs reprises et accueillit la célébration de la proclamation de Charles Quint en tant que roi, le 22 juin 1516. Cependant, les terribles tremblements de terre de 1704 et 1705, causés par le volcan de Güímar, la laissèrent dans un état de ruine jusqu’en 1758.
Les travaux de l'édifice actuel commencèrent en 1768 et s’achevèrent en 1788. D’importantes aides économiques furent apportées par les émigrants, en particulier des résidents de Cuba, appelés « indiens ». L’église est Monument historique et artistique national depuis le 18 juin 1948.
Les deux clochers de 24 mètres de haut sont placés derrière les plans latéraux de la façade. La coupole structurée en seize faces, sur laquelle se dresse un dôme fermé par une lanterne de style néoclassique, donne la sensation d’être octogonale car elle dispose de huit baies vitrées.
À l’intérieur, les trois grandes nefs reposent sur de puissantes colonnes ioniques, couronnées par des chapiteaux de structure corinthienne, tous décorés différemment.
La chapelle majeure est présidée par un impressionnant tabernacle, l’un des plus importants de l’archipel, œuvre génoise datant de 1823, réalisée en marbre et jaspe et provenant de l’atelier de Giuseppe Gaggini (1791-1867).
La chaire, faite à base des mêmes matériaux, fut réalisée au sein du même atelier.
Parmi les six retables de l’église, se trouve notamment celui de La Concepción, œuvre de Francisco Acosta Granadilla, situé dans la nef de l’Évangile et provenant de l'atelier susmentionné.
La représentation de l’Immaculée conception est une œuvre italienne d'Angelo Olivari (première moitié du XIXe siècle).
Dans la chapelle, au fond de la nef de l’épître, vous pourrez observer l’image principale du retable du Señor Predicador de 1667, de Blas García Pulido.
Il existe d’autres images remarquables, telles que : San Juan Evangelista, María Magadalena et une Dolorosa de Luján Pérez San Pedro Apóstol, l’un des chefs-d'œuvre du sculpteur Fernando Estévez, originaire de La Orotava.
Parmi son patrimoine pictural, se trouvent entre autres les peintures à l’huile suivantes : Entierro de Cristo et Ecce Homo, œuvres maniéristes du XVIe siècle, de Cristóbal Ramírez, que vous pourrez contempler dans la sacristie ; La Inmaculada con San Ignacio de Loyola y San Francisco Javier, de Gaspar de Quevedo, située à côté du baptistère,
et enfin Desposorios de la Virgen con San José, au pied de la nef de l’épître, du peintre Cristóbal Hernández de Quintana, originaire de La Orotava.
Le Musée paroissial conserve un échantillon très complet d'orfèvrerie, parmi lequel se trouvent notamment : le trône à baldaquin servant à transporter le Corpus, œuvre de Damián de Castro ; l’ostensoir de style gothique du début du XVIe siècle, également réalisé par Damián de Castro vers 1768 à Cordoue, de style rococo, sur demande de l’évêque des îles Canaries Francisco Xavier Delgado Venegas.

Sur la chaire, vous pourrez admirer de magnifiques sculptures de l’artiste Rodríguez de la Oliva, originaire de Tenerife. En ce qui concerne le travail d'orfèvrerie, mentionnons le trône en argent servant à déplacer l'image du Saint Enterrement durant la Semaine sainte, considéré comme l’un des plus beaux des îles Canaries. Dans la sacristie, se trouvent plusieurs œuvres de Damían de Castro, originaire de Cordoue, et en particulier le trône du Corpus.
Les frères Logman qui exercèrent comme prêtres, dotèrent cette église d'œuvres précieuses, comme le bel ostensoir dit de los Logman. Le chef-d'œuvre de cette église est pour beaucoup, la chapelle de los Carta, située à l’entrée de la sacristie. Le capitaine Matías Rodríguez Carta la fit construire au XVIIIe siècle, sous le patronage de saint Matthias.
Son retable de style baroque-churrigueresque est impressionnant. Le maître-autel est présidé par l'Immaculée conception, excellente création de l’artiste Fernando Estévez, originaire de La Orotava. Le retable est l’un des modèles les plus élégants du baroque à Tenerife. L’église conserve l’une des plus belles œuvres d’art sacré de l’île : el Cristo del Buen Viaje, datant du XVIIe siècle, ainsi que d’autres œuvres de valeur des sculpteurs canariens Miguel Arroyo, Luján Pérez, Rodríguez de la Oliva, González de Ocampo et Fernando Estévez.

En ce qui concerne les œuvres picturales, l’église possède deux intéressantes toiles de Juan de Miranda et d’autres œuvres anonymes. L’église compte également d'importantes archives musicales et un orgue fabriqué à Londres en 1862.

cerrar
Comment se rendre à :

L'église de la Concepción à La Orotava

Plaza Casañas s/n, 38300 La Orotava

Ouvrir dans Google Maps
Contact

L'église de la Concepción à La Orotava

Plaza Casañas s/n, 38300 La Orotava