LE MIEL - Les produits de Tenerife - Tenerife

Le miel

Ingrédient traditionnel de la gastronomie de Tenerife
LE MIEL
cerrar
Envoyer page par mail
Completa el captcha

Élaborés à partir d'une seule espèce de fleur ou du soigneux mélange de plusieurs fleurs, les miels de Tenerife transforment les arômes des fleurs endémiques des Canaries en une saveur incomparable. L'exotisme et l'arôme sucré de ce produit ne sont que quelques-unes des clés de son succès, qui correspond à une tradition remontant à plus de cinq siècles. Son importance sur l'île est telle qu'il est possible de visiter dans la commune d'El Sauzal le Centre d'accueil des visiteurs de la Casa de la Miel (la Maison du miel), où il est possible de découvrir et déguster certaines de ses spécialités. Le miel de vipérine, dont le goût sucré et la couleur beige rappellent les tons des versants du Teide où pousse cette fleur endémique, est remarquable. Celui du genêt du Teide, extrait à 1 500 mètres de haut et produit chaque été, l'est tout autant. D'autres miels, très curieux, sont produits à base de châtaignes, d'avocats, de menthe pouliot ou de bruyères.

Parmi les miels toutes fleurs produits à Tenerife, on fait la distinction entre le miel de côte, de sommet et de mont. En fonction de l'endroit de production et des fleurs utilisées pour les élaborer, ils peuvent avoir différents arômes et couleurs. Le miel produit à Tenerife est soumis à de stricts contrôles de qualité afin de garantir son authenticité et sa saveur. L'Appellation d'origine protégée « Miel de Tenerife » est un label qui garantit au consommateur qu'il déguste un produit soigné ayant passé des contrôles de qualité exhaustifs. Les miels de Tenerife sont le reflet de la diversité climatique de l'île. En effet, il existe treize variétés de miel différentes et cette AOP est celle qui présente le plus de variétés de miel reconnues parmi celles existantes.

L'existence d'une espèce d'abeille autochtone dans l'archipel canarien témoigne de l'importance de l'apiculture à Tenerife. Bien que l'abeille noire des Canaries habite les îles depuis plus de 2 000 ans, il existe des traces écrites de la présence d'abeilles sauvages dans tout Tenerife depuis la conquête. L'activité apicole, que ce soit au niveau de la production de cire ou du miel, revêtit une grande importance au sein de l'économie locale par le passé, consistant une partie de l'économie familiale de subsistance jusqu'à nos jours. Dès 1799, José de Viera y Clavijo souligna, dans son Dictionnaire de l'histoire naturelle des îles Canaries, l'importance de la production de miel à Tenerife et le prestige du miel de genêt, tandis que les recensements de ruches datant du XIXe siècle enregistrèrent jusqu'à 2 746 ruches en 1802.

www.casadelamiel.org