L'ACTIVITÉ VOLCANIQUE - La géologie - Tenerife

L'activité volcanique

L'activité volcanique
cerrar
Envoyer page par mail
Completa el captcha

Le volcanisme propre aux Canaries appartient à la série alcaline et est principalement composé de basalte, de trachytes et de phonolites, qui sont très abondantes parmi d'autres roches volcaniques présentes sur l'île de Tenerife. Le type de magma est très fluide, capable de parcourir de grandes distances et avec des éruptions caractérisées par des émissions de gaz.

Le territoire le plus ancien de Tenerife se trouve au nord-ouest de l'île, région connue sous le nom d'Isla Baja. Le magnifique ravin de Masca, situé à Buenavista del Norte et fréquemment visité par les passionnés de randonnées et de la nature, en est le protagoniste indiscutable. Tout près de là, les falaises de Los Gigantes, attribuées à l'une des premières étapes de formation de l'île, attirent le regard en raison de leurs centaines de mètres de hauteur. Leur forme est due à l'action géologique et à l'érosion de la mer. L'Isla Baja est, d'un point de vue historique, un espace d'opportunité pour les habitants du coin, que ce soit en raison de la clémence de son climat ou de la richesse de ses terres.

Situées sur des versants opposés, les deux vallées de Tenerife sont d'excellents exemples des grands effondrements qui se produisent dans les archipels volcaniques durant leur formation. La vallée de Güímar, au sud de Tenerife, date d'environ 800 000 ans. Le glissement de terrain vers la mer à l'origine de la formation de la vallée de La Orotava date de 500 000 ans environ. Elle mesure 9 kilomètres de large et descend de 2 400 mètres au-dessus du niveau de la mer jusqu'à la côte, créant un excellent amphithéâtre où découvrir la beauté du nord de Tenerife et le bleu de l'océan Atlantique. Le Malpais de Güímar, situé tout près de la mer, conserve la végétation propre à ces terres volcaniques canariennes, telles que l'euphorbe ou l'Euphorbia canariensis.

La configuration géologique de Tenerife permet de profiter de paysages très différents et d'une très grande biodiversité dans un espace très réduit (à peine 2 000 kilomètres carrés). Des ravins et des forêts luxuriantes, des déserts volcaniques et des plages de sable noir ou clair, découlant des différentes phases de formation de Tenerife et dus à la fertilité de ses terres volcaniques, ne sont séparés entre eux que par quelques kilomètres de distance. Les roques du Conde, Ifonche et Trevejo, au sud de l'île, sont la preuve de ce que dut être une région de grande activité volcanique ; tout comme la pinède de la Corona Forestal, totalement adaptée aux terres volcaniques arides.

Au sud de Tenerife, se trouve le fameux Territorio de la Luz, ou Territoire de la lumière, où vous pourrez trouver certains des meilleurs exemples d'activité volcanique explosive. Ces grandes structures formées par les grandes éruptions des régions de Las Cañadas, qui propulsaient des roches de grande taille et des cendres volcaniques, sont principalement formées par le tuf volcanique et l'ignimbrite, qui leur donnent une couleur claire. Une partie du territoire est également caractérisée par la présence de l'activité volcanique hydromagmatique, qui a entraîné la formation de paysages tels que ceux de Montaña Roja ou de Montaña Pelada.

Malgré le fait que l'île fut formée dans les profondeurs de l'océan grâce à l'activité volcanique, on ne dispose de références documentées que des éruptions ultérieures à la conquête des Canaries. Le Parc national de Las Cañadas du Teide est le meilleur endroit pour découvrir les volcans légendaires de Tenerife, desquels ressort indiscutablement le Teide lui-même. Le belvédère d'Ucanca est un endroit privilégié pour observer le Pico Viejo, s'élevant à 3 135 mètres au-dessus du niveau de la mer et possédant un cratère de 800 mètres de diamètre. En descendant par la crête nord-ouest, le visiteur pourra découvrir, accompagné de magnifiques vues sur les îles d'El Hierro et de La Gomera, les éruptions de Boca Cangrejo, de Trevejo ou du Chinyero.