LA CONQUÊTE DE TENERIFE - Les faits marquants - Tenerife

La conquête de Tenerife

La conquête de Tenerife
cerrar
Envoyer page par mail
Completa el captcha

L'adelantado Alonso Fernández de Lugo débuta la conquête de Tenerife le 1er mai 1494, suite à plusieurs tentatives infructueuses. Tenerife était la seule île non conquise à l'époque, après que Fernández de Lugo en personne eut dirigé la colonisation de Gran Canaria et La Palma. Les rois Catholiques eux-mêmes furent les instigateurs de cette campagne qui se prolongea durant deux années supplémentaires et démarra avec le débarquement des Castillans sur la côte de Santa Cruz de Tenerife, tout près du centre historique de la ville. L'île était alors divisée en neuf royaumes gouvernés par desmenceyes : quatre d'entre eux firent un pacte avec les conquérants, tandis que d'autres résistèrent. L'expédition castillane était formée par plusieurs centaines de personnes, Espagnols et Canariens d'autres îles, et, dès le début, celles-ci conclurent lesdits pactes à l'amiable avec les fameux royaumes de paix : Güímar, Adeje, Abona et Anaga. Installées à La Laguna de Aguere, dans un endroit qui reçut dès lors le nom de Gracias, elles rencontrèrent le chef des royaumes de guerre, Bencomo. Face à l'exigence de soumission de l'adelantado, le mencey Bencomo répondit qu'il serait le bienvenu s'il venait avec des intentions pacifiques et que, dans le cas contraire, il abandonnât l'île sinon ce serait la guerre.

Faisant fi de l'avertissement du chef guanche, les Espagnols s'aventurèrent jusqu'à la vallée de La Orotava en quête de bétail. À leur retour, ils furent victimes d'une embuscade et vaincus par les aborigènes lors de la fameuse bataille du ravin d'Acentejo. Cet événement entraîna la retraite des conquérants à Gran Canaria. Toutefois, ils revinrent en 1495 et s'imposèrent par la force après avoir vaincu le peuple guanche lors des batailles de La Laguna et La Victoria de Acentejo. Une épidémie de peste qui accabla la population guanche fit de très nombreuses victimes parmi la population aborigène. Enfin, en février 1496, l'île de Tenerife fut incorporée à la couronne de Castille. Nombre de ses habitants furent réduits en esclavage, malgré l'interdiction en 1434 du Pape Eugène IV portant sur le commerce d'esclaves avec les habitants des îles Canaries. Les dernières opérations de la conquête se limitèrent à détruire la faible résistance de Tenerife, capturer des esclaves et rassembler du bétail. La mise en liberté des Guanches captifs fut ordonnée en 1511.