La Laguna - Tenerife
  • La Laguna

La Laguna

​​

La Laguna est un endroit charmant peuplé de gens modernes et de jeunes étudiants autour de son université, la première des îles Canaries. Les rues piétonnes du centre sont toujours pleines de vie, avec ses musiciens de rue et ses centaines de bistrots, de restaurants et de bars. Outre la visite de ses boutiques, offrant de somptueux articles vintage ou des vêtements de mode avant-gardiste, il est très agréable de découvrir les églises, les demeures seigneuriales et les édifices historiques de cette ville ancienne et éblouissante, déclarée Patrimoine de l'humanité par l'Unesco.

La commune de San Cristóbal de La Laguna est située au nord-est de Tenerife, entre le massif d'Anaga et le mont de La Esperanza. Située à environ 600 mètres d'altitude, son point culminant se trouve à Cruz de Taborno, à 1 020 mètres au-dessus du niveau de la mer. Sur sa côte, au nord de la commune, se trouvent les régions agricoles de Tejina et vallée de Guerra, mais aussi les sites touristiques de Bajamar et Punta del Hidalgo. Mentionnons à Anaga la présence des hameaux d'El Batán ou de Las Carboneras, entre autres. Au centre de la commune, sur une grande vallée fertile, se dresse la ville de San Cristóbal de La Laguna, déclarée Bien culturel et Patrimoine de l'humanité par l'UNESCO en 1999. Il s'agit de la première ville coloniale sans murailles à avoir conservé pratiquement intact son tracé original datant du XVe siècle, qui servit de modèle à de nombreuses villes coloniales en Amérique. Ses rues, marquées par une attirante activité commerciale, gastronomique et de loisirs, débordent de monuments et d'édifices historiques.

Le nom guanche de la zone sur laquelle se dresse La Laguna était Aguere, terme encore utilisé de nos jours pour faire référence à la commune. Elle est également connue comme la Ciudad de los Adelantados (ville des Adelantados), puisqu'y résidèrent l'Adelantado Alonso Fernández de Lugo et ses descendants. Suite à la conquête de Tenerife, La Laguna fut la première capitale de l'île, ce qui en fit le centre du pouvoir politique, économique et culturel de l'archipel. Le premier plan à avoir été conservé de la ville fut réalisé par l'ingénieur italien Leonardo Torriani et date de 1588. San Cristóbal de La Laguna arbore actuellement les titres de Très Noble, Loyale, Fidèle et Illustre Ville Historique de San Cristóbal de La Laguna.

L'université de La Laguna est l'une des institutions les plus emblématiques de cette commune et un exemple de l'importance culturelle de la ville. Dans sa banlieue, dans la zone connue sous le nom de Los Rodeos, se trouve aussi le premier aéroport de Tenerife connu actuellement sous le nom de Tenerife Nord. Cet aéroport dispose de bonnes liaisons avec le reste de l'archipel, ainsi qu'avec différents endroits de la Péninsule et l'étranger. En outre, sa proximité avec la capitale et la région touristique de Puerto de la Cruz sont des avantages indéniables en termes d'emplacement.

La côte de San Cristóbal de La Laguna abrite notamment les bassins et piscines naturels de Punta del Hidalgo, non loin desquels s'élève un phare moderne. La ville voisine de Bajamar dispose aussi de vastes zones de baignade qui en font l'une des zones de détente préférées des habitants de La Laguna comme des touristes.

Le principal avantage du centre historique de La Laguna est que son riche patrimoine se concentre dans un espace très réduit, en raison de l'histoire même de la ville et de son évolution. Il est facile de le parcourir au cours d'un circuit à pied qui débute sur la plaza del Adelantado, où le visiteur pourra découvrir les magnifiques édifices qui l'entourent, comme la Casa de Anchieta, le palais de Nava ou encore le monastère de Santa Catalina de Siena, sans oublier l'hôtel de ville. En continuant dans la calle de Carrerra, qui fait partie du tracé original de la ville, vous découvrirez la Casa del Corregidor, la Casa de la Alhóndiga et la Casa de los Capitanes. La promenade se poursuit entre commerces, cafétérias et restaurants, jusqu'à arriver à la cathédrale de San Cristóbal de La Laguna, où nous vous recommandons de faire une halte pour admirer son intéressant patrimoine artistique. L'arrêt suivant sera la plaza et l'église de la Concepción, dont la tour domine la ville. Près de la place, se trouve la calle de Herradores, possédant d'intéressants exemples d'architecture traditionnelle canarienne, ainsi que la rue de San Agustín, qui vous mènera à la découverte des maisons des Jésuites, Montañéz et de Salazar.

Le palais de Lercaro, qui accueille le Musée d'histoire de Tenerife, l'église et l'hôpital de Nuestra Señora de los Dolores, l'église de San Agustín, actuellement en ruine et l'Instituto de Canarias (Institut des Canaries), sont des édifices remarquables. Si ce circuit est trop court à votre goût, rien de mieux que de vous promener dans les rues adjacentes, où se dressent des édifices d'une grande valeur, tels que la maison d'Ossuna ou l'hôtel particulier Rodríguez de Azero. Le Sanctuaire royal du Santísimo Cristo, une des images religieuses les plus vénérées aux îles Canaries, est un arrêt obligé. La mairie de La Laguna offre régulièrement des circuits gratuits dans la ville, au cours desquels les guides vous aideront à comprendre et à découvrir le précieux patrimoine de la commune.

Les sentiers homologués de la commune

San Cristóbal de La Laguna possède plusieurs sentiers homologués qui parcourent ses sommets boisés. Le sentier PR – TF 10 Cruz del Carmen - Punta del Hidalgo descend du centre d'accueil des visiteurs jusqu'à la côte de Punta del Hidalgo et est réservé aux randonneurs expérimentés, puisqu'il s'étire sur 10 kilomètres de long environ et dure quatre heures. Ce parcours vous permettra de découvrir les hameaux de Chinamada et Las Carboneras. PR –TF 10.1 Las Escaleras – Las Carboneras – Chinamada est un autre sentier, beaucoup plus court et de difficulté moyenne, qui permet de découvrir ces deux hameaux.

Cela pourrait vous intéresser

Galerie multimédia