La Orotava - Tenerife
  • La Orotava

La Orotava

​​​​

Pour beaucoup, La Orotava est l'une des localités les plus jolies de l'île. Située au cœur de la vallée du même nom, elle est remarquable en raison de ses constructions magnifiquement conservées, ce qui valut au centre-ville d'être déclaré Ensemble historique et artistique. Dans ses rues, on respire un air seigneurial qui ne l'a jamais abandonnée depuis la conquête de l'île. ​

Le nom de cette commune située au nord de Tenerife et qui occupe aussi une partie du centre de l'île, provient de la dénomination que les Guanches donnaient à cette région, « Arautava » ou « Arautapala ». Il s'agit de la commune la plus étendue de l'île, avec 207,31 km2, et celle qui possède la plus grande superficie forestière : Environ 78 % du Parc national du Teide fait partie de la commune de La Orotava. Le centre historique de la commune est situé à 390 mètres d'altitude et fut déclaré Ensemble historique et artistique en 1976. Ses rues sont parsemées d'édifices revêtant un grand intérêt patrimonial et de recoins d'une grande importance pour la commune, dont notamment l'Université européenne des Canaries. La vallée de La Orotava a toujours été caractérisée par son impressionnant paysage surplombé par le Teide, ses eaux en abondance, ses beaux jardins et son agréable climat. Néanmoins, elle possède de nombreux espaces naturels protégés, tels qu'une partie du Parc national du Teide et du Parc naturel de la Corona Forestal, la Réserve naturelle de Pinoleris et le Paysage protégé de La Resbala.

Les balcons typiques qui ornent les façades de ses maisons traditionnelles, les tapis de fleurs et de terre volcanique, qui sont confectionnés chaque année à La Orotava durant les célébrations du Corpus Christi, ainsi que sa traditionnelle Semaine sainte, qui est célébrée depuis le XVIIe siècle, sont très connus.

Les circuits dans la commune

Les rues de La Orotava invitent à s'y balader et à découvrir ses secrets historiques et artistiques lors d'une visite incontournable pour toute personne visitant Tenerife. Le centre historique de cette commune est divisé entre la Villa de Abajo, où vécurent autrefois les familles les plus aisées de la commune, et la Villa de Arriba, comprenant des constructions un peu plus humbles mais d'un grand intérêt architectural. Afin de découvrir ces deux espaces, vous pouvez démarrer un circuit dans la calle San Francisco, en face de l'église du même nom et de l'hôpital de la Sainte Trinité. Ces édifices se dressent sur les terrains autrefois occupés par le couvent de San Lorenzo, dont il ne reste aujourd'hui qu'un portique et la sculpture du saint. En continuant en direction des calles Colegio et Carrera du sculpteur Estévez, vous trouverez de nombreux exemples d'architecture seigneuriale, dont nombre d'entre eux arborent un signe héraldique sur leur façade. Dans cette catégorie, mentionnons plus particulièrement la Casa de los Balcones, au style canarien prononcé, dotée d'une façade qui combine la pierre de taille et le bois avec une jolie cour intérieure. Poursuivez votre chemin en direction de la plaza del Ayuntamiento, où les habitants de la ville confectionnent chaque année un tapis de sable volcanique durant les fêtes du Corpus Christi, allant jusqu'à l'annexe du Jardin botanique, un jardin situé derrière l'édifice consistorial qui servait de pépinière au Jardin botanique, que vous pouvez visiter à Puerto de la Cruz. Dans la calle de San Agustín, se trouvent les maisons du marquisat de la Quinta Roja et la Casa Ascanio, qui bordent la plaza de la Constitución. En face d'elle, vous pourrez visiter l'église et le couvent de San Agustín, datant du XVIIe siècle. Une courte promenade vous mènera à la majestueuse église de la Concepción, déclarée Monument historique en 1948. Son dôme et les tours qui flanquent sa façade font partie du paysage le plus caractéristique de La Orotava.

Les sentiers de la commune

Les sommets de La Orotava recèlent différents sentiers qui feront les délices des passionnés de randonnée et de nature. Le circuit PR-TF 35 Mamio-Pinolere, long d'environ 13 kilomètres et de difficulté moyenne, débute à La Caldera et grimpe jusqu'à la Choza Chimoche et au Portillo del Topo. De là, le sentier se poursuit jusqu'à la piste de Mamio et la Casa del Agua, et permettra au randonneur de longer le lit du ravin de La Arena.

Cela pourrait vous intéresser

Galerie multimédia