La Victoria de Acentejo - Tenerife
  • La Victoria de Acentejo

La Victoria de Acentejo

​​​​

La Victoria est principalement connue en raison de son nombre infini de bistros que les habitants de Tenerife, venus des quatre coins de l'île, remplissent allègrement chaque week-end. Voici un plan parfait pour découvrir cette localité marquée également par la victoire des Conquisadors espagnols sur les Guanches. ​

Cette commune se trouve au nord-ouest de Tenerife et occupe une superficie de 18,36 km2. Le paysage de La Victoria de Acentejo est rural et agricole. Y prédominent les cultures de céréales, de bananiers et de vignes : la production vinicole de la région est l'une des plus importantes de l'île, sous l'appellation Tacoronte-Acentejo. La commune reçoit son nom de la seconde bataille d'Acentejo, lors de laquelle les Conquistadors vainquirent les Guanches, événement qui marqua la fin de la conquête des îles Canaries. En signe de reconnaissance, Alonso Fernández de Lugo fit construire un ermitage consacré à Nuestra Señora de la Victoria, qui fut par la suite remplacé par un temple plus solide, en 1578. La population de la région devint vite assez importante. Elle était répartie entre plusieurs hameaux et survivait grâce à l'agriculture et l'élevage, qui joue un rôle mineur de nos jours. Dans la commune, il existe une grande tradition artisanale en matière de production de poteries et de broderies ajourées, confectionnées presque toujours par des femmes. C'est également ici que sont fabriquées les fameuses chaises de La Victoria. Parmi les autres activités artisanales historiques de la commune, nous trouvons la tonnellerie et la fabrication de pressoirs.

La Victoria recèle de nombreux restaurants et bistrots qui servent des plats inspirés de recettes traditionnelles à base de viande et de poisson, accompagnés du vin de la commune. Mentionnons notamment ses guachinches, établissements ruraux typiques où l'on sert du vin maison, élaboré par l'agriculteur des lieux de manière artisanale, pour accompagner des plats typiques. En effet, les vignobles non seulement donnent à La Victoria des vins d'excellente qualité, mais lui offrent également un beau paysage où se perdre et se délecter de la gastronomie traditionnelle.

Les sentiers de la commune

Le chemin traditionnel que les pèlerins suivaient pour arriver à Candelaria demeure encore aujourd'hui un élément clé des traditions de l'île, plus particulièrement des communes que ce sentier traverse. Dans le cas de La Victoria de Acentejo, ce circuit débute dans la région connue sous le nom de La Sebe, et se dirige vers le sud. Une partie du circuit coïncide avec la route Dorsal jusqu'à déboucher sur le chemin d'Igueste de Candelaria, qui mènera le randonneur au pied de la Basilique de la patronne des îles Canaries. Ce sentier, d'une durée de 7 heures environ, franchit les limites municipales de La Victoria de Acentejo et présente un niveau de difficulté élevé.

Sans sortir de la commune, le visiteur pourra profiter du réseau de sentiers connu sous le nom de Bosque de castaños (Forêt de châtaigniers), qui permet de découvrir les pinèdes, les forêts de châtaigniers et belvédères de La Victoria. Les vues sur l'océan Atlantique et le Teide que l'on peut apprécier constituent l'un des temps forts de ces circuits.

Cela pourrait vous intéresser

Galerie multimédia