LES ÉRUPTIONS HISTORIQUES - La géologie - Tenerife

Les éruptions historiques

Les éruptions historiques
cerrar
Envoyer page par mail
Completa el captcha

L'activité volcanique de Tenerife a été évidente tout au long de son histoire à travers de nombreuses éruptions, dont certaines sont survenues suite à La Conquista et dont nous avons donc connaissance. Dans les années 1704 et 1705, une éruption typiquement fissurale se produisit à travers trois centres d'émission différents : Fasnia, Siete Fuentes et le volcan de las Arenas. Peu de temps après, en 1706, débuta l'éruption de Montaña Negra, à Garachico, qui dura neuf jours. Il s'agit de la seule éruption dont on sait qu'elle produisit des dommages considérables. L'histoire de Garachico est grandement influencée par cet événement.

L'éruption de Pico Viejo ou Chahorra se produisit à l'intérieur des limites du Parc national du Teide. Elle se déroula du 9 juin au 8 septembre 1798, ce qui en fait l'éruption la plus longue des éruptions connues. La dernière éruption survenue à Tenerife fut celle du 18 novembre 1909, dans le volcan Chinyero, dont le nombre de bouches éruptives passa de neuf à trois.

Les éruptions d'Arafo, Siete Fuentes et Fasnia ont laissé leur empreinte sur le paysage nord-est de Las Cañadas et constituent le commencement d'un itinéraire fascinant au cours duquel découvrir l'histoire géologique de Tenerife en voyant de vos propres yeux les dépôts des éruptions et des coulées volcaniques, sur des sentiers bordés de phonolites, de pierres-ponces et d'obsidiennes, sous les regards constants et bienveillants du majestueux Teide et de la Montaña Blanca.

Le Teide, outre le fait d'être le protagoniste indiscutable de la silhouette de Tenerife, est un volcan jeune de près de 200 000 ans d'un point de vue géologique. Bien qu'il s'élève à 3 718 mètres au-dessus du niveau de la mer, il est le troisième volcan le plus haut du monde, après les volcans hawaïens Mauna Kea et Mauna Loa, si on le mesure depuis sa base située dans le fond de l'océan. Il s'agit d'un édifice volcanique de type volcan composite et il est situé sur une ancienne et gigantesque dépression constituée par deux semi-calderas séparées entre elles par les Roques de García Le Teide culmine au Pilón de Azúcar, qui présente encore de nos jours une activité résiduelle sous forme de fumerolles et de solfatares atteignant 86 ºC (température d'ébullition de l'eau à cette altitude).