TAGANANA - Les villages et les hameaux - Tenerife

Taganana

Taganana
cerrar
Envoyer page par mail
Completa el captcha

Commune : Santa Cruz de Tenerife

La couleur blanche des maisonnettes ressort au milieu du vert soutenu des montagnes. Taganana est un hameau disséminé à l'intérieur du Parc rural d'Anaga. Il est entouré de plages vierges et de roques qui émergent de la mer sur plusieurs mètres de la côte – avec leur air mystérieux et fantastique. Le belvédère d'El Bailadero offre une vue panoramique de carte postale.

On arrive à Taganana depuis Santa Cruz en empruntant une petite route qui serpente ou depuis La Laguna en traversant la forêt de laurisylve. Ce village conserve les coutumes et l'architecture traditionnelle de l'île. Mentionnons notamment la présence de l'église de Nuestra Señora de las Nieves, l'une des plus anciennes de Tenerife. Les personnes qui la visitent s'efforcent de prendre en photo son fameux triptyque, associé à l'école flamande du XVIe siècle.

Plusieurs autres hameaux se trouvent à proximité de Taganana. Vous pourrez donc prolonger votre visite par la côte jusqu'au Roque de las Bodegas, qui jouxte une très jolie plage. Vous arriverez ensuite à Almáciga, un petit hameau à la longue tradition agricole avec son petit ermitage dédié à Nuestra Señora de Begoña, et sa plage, un vrai paradis pour les surfeurs en raison de sa forte houle.

On raconte que, à la moitié du siècle dernier, des pèlerins de Bilbao lancèrent à la mer une bouteille contenant l'image de cette vierge lors de la traversée en bateau qu'ils effectuèrent en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle. Huit mois plus tard, la bouteille échoua sur les côtes d'Almáciga, dont les habitants répondirent au message. En guise de cadeau, ils reçurent une image de la Virgen de Begoña et en firent la patronne des lieux. Depuis Almáciga, vous pouvez emprunter le sentier qui mène à d'autres petits hameaux que nous vous recommandons de visiter. Celui de Benijo, dont l'existence est attestée depuis 1536, lorsque l'on construisit des maisons, des huttes, des caves et même un pressoir, possède une vingtaine d'habitants. Depuis 1630, il y eut un ermitage dédié à saint Jacques, mais, un siècle plus tard, il s'effondra et personne ne le reconstruisit. Aujourd'hui, il y a plusieurs restaurants de cuisine canarienne, une halte parfaite pour reprendre des forces en chemin.

Tout près se trouve le hameau du Draguillo, ainsi que celui de Las Palmas de Anaga, qui possède de magnifiques échantillons de l'architecture traditionnelle canarienne. Nous vous recommandons plus particulièrement les Casas Principales et l'ermitage de San Gonzalo (adossé aux logements). Les plafonds à caissons de cet édifice datant du XVIIIe siècle sont magnifiques bien qu'ils soient un peu à l'abandon.

Le massif d'Anaga abrite une multitude de hameaux parsemés ci et là en son intérieur. Le hameau de Chamorga n'atteint pas les 100 habitants et c'est précisément cela qui le rend charmant. En effet, en y arrivant vous aurez l'impression de vous trouver dans un endroit reculé et éloigné du monde moderne. Cela rend ses maisonnettes singulières encore plus merveilleuses. Plus loin, le chemin débouchera sur Roque Bermejo et sa plage. Vous pouvez poursuivre votre route en passant par les hameaux de Roque Negro, Afur et Taborno.

cerrar
Comment se rendre à :

Taganana

Ouvrir dans Google Maps